Nombreux reportages sur le Baccharis et les résultats encourageants avec la methode d’éco-pâturage. L’enjeu est de taille car si rien est fait cette plante venu du Canada aura tôt fait d’asphyxier tous les milieux naturels et zones sensibles. On la coupe, elle repousse, elle produits des millions de graines, certains la trouvent jolie mais c’est une tueuse de biodiversité. Elle vient d’être classée plante invasive nuisible au journal officiel et devrait faire l’objet d’un arrété d’obligation de broyage et d’éradication dans les deux ans à venir, sur tous les terrains publics et privés.

LIRE L’ARTICLE

Notre belle région Bretagne est malmenée avec les plantes invasives que sont la Renouée du Japon, le Baccharis et bien d’autres plantes venues des quatre coins du monde. Mais la lutte s’organise, bénévolats, collectifs et nouveaux matériels sont en ordre de marche avec le soutien des animaux par la methode d’éco-pâturage. Mais la tache s’annonce gigantesque et titanesque tant le nombre d’hectares et de propriétés est élevés. Il n’y a qu’un seul moyen : broyage et suivi sur plusieurs années. Les graines peuvent rester plusieurs années en sommeil et on en est jamais vraiment débarrassé. La vigilence s’impose donc à tous sur de nombreuses années

LIRE L’ARTICLE

En parler c’est bien agir c’est mieux. Tels sont les maux de nos campagnes. Des paysages désolés et laissés à l’abandon.Les friches envahissent petit à petit mais surement bon nombre d’espaces agricoles mais aussi des lieux et espaces naturels qui étaient autrefois entretenus par une paysannerie de proximité. Le broyage n’existait pas. Les animaux domestiques que sont les chèvres, moutons, ânes, chevaux, vaches et cochons s’occupaient à manger et brouter et par bien-fait collatéraux assurait un entretien naturel des surfaces.

LIRE L’ARTICLE